De zéro à artiste accompli en cinq ans : comment j’ai réussi à vivre de ma passion du dessin

Il y a cinq ans, je prenais une décision qui allait changer ma vie. J’ai décidé de lancer ma carrière de dessinateur et de créer mon propre atelier. Aujourd’hui, je regarde en arrière et je suis fier de tout ce que j’ai accompli.

Au début, mon objectif était simplement de gagner un peu d’argent de poche. Mais rapidement, j’ai réalisé que le dessin était bien plus que cela pour moi. C’était une passion, une raison de vivre. J’ai passé des années à maîtriser les techniques de dessin, à dessiner des visages, à chercher l’étonnement et la reconnaissance de mes clients.

Et je peux dire aujourd’hui que j’ai réussi. Je suis devenu le dessinateur des amoureux, j’ai attiré l’attention de personnes à travers le pays et même à l’étranger. Mais ma plus grande fierté, ce n’est pas cela. Ma plus grande fierté, c’est d’avoir créé une famille unie autour de valeurs positives et déterminée à donner un sens à sa passion.

C’est cela, Monzari. Ce n’est plus juste un individu, c’est une famille de jeunes passionnés de dessin qui ont décidé de repousser les limites de l’inimaginable. Et je suis heureux de faire partie de cette famille.

Je suis conscient que réaliser des centaines de portraits par an ne suffit pas à faire de moi un artiste autonome. Mais j’ai compris que mon rêve était réalisable. Et je veux partager cette volonté avec le plus grand nombre de jeunes possible. Car le monde de l’art n’a pas de frontières.

Je suis heureux de célébrer mes cinq ans de carrière en tant que dessinateur. Et je suis reconnaissant envers mes élèves qui m’ont fait leur « maître ». Je vais continuer à travailler dur, à repousser mes limites et à faire de nouvelles découvertes artistiques. Et je suis heureux de savoir que je ne suis pas seul dans cette quête.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *